[Restauration collective] “Le Bio c’est mieux pour la planète” !

Signataire de la charte “Il fait Bio dans mon assiette” depuis 2014, les Restaurants Inter-administratifs des Côtes d’Armor ont intégré l’achat des produits bio dans leur cahier des charges. Gilles Le Garzic, gérant des Restaurants Inter-administratifs des Côtes d’Armor (Ploufragan et Saint-Brieuc), nous explique leur engagement et leur fonctionnement avec Elior, société de restauration.

Nombre de repas servis chaque jour : 689 repas/jour

Fonctionnement : Restauration concédée à la société Elior

Pourcentage de produits Bio introduits (en valeur) : 17% de Bio

 

Quand avez-vous commencé l’introduction de produits Bio dans les repas ?

« Depuis les années 90. Au début, c’était pour voir un peu comment c’était. Puis, l’intégration de produits Bio a été beaucoup plus importante à partir de 2008 avec l’introduction d’un légume sur deux en Bio tous les jours. »

Quelle a été votre démarche pour initier ce changement ?

« Notre démarche a été d’intégrer au cahier des charges de la société de restauration avec qui nous travaillions l’intégration des produits Bio dans les menus. Elle était contrainte de proposer un accompagnement sur deux, légumes ou féculents, en Bio. Certains produits sont également proposés exclusivement en Bio. Par exemple, les pommes proposées dans nos restaurants sont exclusivement Bio. C’est également le cas pour les yaourts fermiers, les œufs, tous les féculents comme les pâtes, le boulgour ou la semoule qui sont issus de l’Agriculture Biologique. Il n’y a pas de menu spécialement Bio mais des ingrédients Bio dans les assiettes. »

Aujourd’hui et pour les années à venir, quels sont vos objectifs concernant la part de produits Bio présente dans les repas ?

« Notre contrat avec Elior, société de restauration, précise que 20% du montant des achats alimentaires doit être Bio. Il est difficile d’aller plus loin car pour l’instant on ne peut pas proposer de viande Bio, elle coûte trop chère. Notre contrat sur le Bio est donc hors produits carnés. »

 Quelles motivations vous ont poussé à devenir signataire de la Charte « Il fait Bio dans mon assiette » en 2014 ?

« Le président des RIA 22 et moi-même étions sensibles au Bio et souhaitions le montrer. On voulait aussi montrer aux sociétés de restauration que lorsqu’elles signent avec nous il faut qu’elles jouent le jeu. On est un département agricole, donc on essaie de faire au mieux avec des produits locaux. Pour moi, le Bio c’est aussi le plus possible en circuit court, ce qui n’est pas toujours évident. Signer la Charte nous permet d’expliquer notre fonctionnement à nos clients, on a 2000 abonnés tous les jours. Le Bio c’est mieux pour la planète ! »

 Comment utilisez-vous cet outil ?

 « On utilise le logo des 17% de Bio de la Charte « Il fait Bio dans mon assiette », il est en ligne sur notre site parce qu’on fait du Bio et qu’on veut toujours le promouvoir, on n’a pas baissé les bras ! »

Aujourd’hui quels sont vos engagements, votre démarche pour une alimentation durable ?

« Je me bats tout le temps avec la société de restauration pour que nos produits soient le plus possible locaux. Notre viande vient à 90% de Bretagne, les légumes viennent de Saint-Brieuc. Je suis là pour surveiller que ça soit bien respecté. Il est hors de question qu’on serve des tomates en hiver par exemple et les fraises il n’y en aura que lorsqu’elles seront de saison. Pour le poisson, certains sont bannis de nos menus, on ne veut pas abuser de la ressource, on fait attention. Voilà c’est comme ça qu’on fait du durable dans nos RIA ! »

La Charte “Il fait Bio dans mon assiette”, qu’est ce que c’est ?

Ils sont aussi signataires !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin