Jardin d’ici Bio, une marque née de partenariats avec des producteurs locaux : Ame Haslé…

 … signe la charte régionale “Il fait Bio dans mon assiette”

AmeHasle-P-Bletry-2014

 

Ame Haslé est une société familiale créée en 1979 et distribue aujourd’hui plus de 2 000 références en conventionnel et Bio (fruits, légumes, produits de la mer, viande, BOF, 4ème et 5ème gamme…), livrées chaque jour sur un rayon de 200 km autour de Rennes.

Une équipe commerciale est dédiée à la restauration collective et connaît donc parfaitement les contraintes auxquelles elle fait face et sait y répondre, au cas par cas. La restauration collective représente 33% de notre clientèle et Ame Haslé lui fournit chaque année plus de 100 tonnes de produits Bio. Une zone de stockage dédiée aux produits Bio a été aménagée afin d’assurer une traçabilité sans faille.

 

Rencontre avec… Patricia BLÉTRY, Responsable RHD collective

VF : Avez-vous mis en place des outils pour sensibiliser vos clients à la saisonnalité des fruits et légumes Bio ?

PB : La sensibilisation est constante, via l’équipe commerciale. Nous avons aussi créé des partenariats avec des producteurs locaux Bio et distribuons leurs produits sous la marque “Jardin d’Ici Bio”. Nous mettons à disposition des cuisiniers des supports de communication présentant la démarche et les producteurs (exploitation, gamme et saisonnalités) et des affiches “Au menu aujourd’hui” qui sont disposées dans les selfs et qui mettent en avant un ou plusieurs produits Bio de saison utilisés dans le menu du jour.

VF : Quelles sont vos préconisations pour développer la Bio en restauration collective ?

PB : L’ensemble des acteurs de la filière doit maintenir ses efforts de communication et de sensibilisation auprès des consommateurs (adultes et enfants) sur les bienfaits que procurent les produits Bio. Les volumes de fruits et légumes Bio proposés en restauration collective étant inférieurs à ceux du conventionnel, les coûts logistiques sont disproportionnés pour ces menus à budget limité. Possédant notre propre filiale de transport, nous pourrions faire office de centre de distribution et permettre aux producteurs Bio d’intégrer leurs produits à nos tournées existantes. En massifiant ainsi les volumes, les coûts logistiques diminueraient et la Bio deviendrait plus accessible en restauration collective.

VF : Selon le baromètre 2014 de l’Agence Bio, 68 % des parents se disent intéressés par la Bio à l’école et 53 % des actifs sur leur lieu de travail. Quels sont, selon vous, les atouts de la filière Bio bretonne pour y répondre ? Et les freins à lever ?

PB : Nous avons la chance de vivre dans la 1ère région de France en surface de production de légumes frais Bio. Cela nous permet de bénéficier d’une filière structurée et dynamique qui propose une large gamme toute l’année : choux, choux-fleurs, poireaux, oignons… et ainsi, répondre à la demande toujours grandissante. Mais les prix relativement élevés par rapport au conventionnel font partie des freins, même si cet écart a tendance à s’atténuer avec le temps. D’autre part, les fruits et légumes Bio produits à l’étranger et mis sur le marché français entrent en concurrence directe avec la production locale.

VF : La Charte “Il fait Bio dans mon assiette” proposée par Initiative Bio Bretagne induit que les fournisseurs signataires s’engagent dans une démarche d’achat responsable, environnementale et régionale. En quoi votre démarche entre-t-elle dans ce cadre ?

PB : Nous avons adopté une démarche d’approvisionnement (tous produits confondus) à quatre niveaux : local, régional, national puis import. Nous privilégions donc les achats auprès des acteurs (producteurs, pêcheurs, coopératives, industriels…) proches géographiquement de nos locaux. Cet engagement nous permet de proposer des produits de saison à notre clientèle, de réduire notre emprunte carbone, de contribuer activement à l’économie locale, d’offrir une totale traçabilité des produits… En matière de développement durable, nous avons aussi mis en place un système de ramasse journalière chez les producteurs qui sont intégrés dans nos tournées s’ils le souhaitent.

VF : En quoi la Charte proposée par la filière Bio bretonne vous semble-t-elle pouvoir jouer le rôle de levier pour le développement des produits Bio en restauration collective ?

PB : En tant que ligne conductrice, elle permet à chaque acteur (producteurs, fournisseurs, utilisateurs) de s’engager en fonction de ses moyens pour développer la part de Bio dans les différents secteurs. Elle permet aussi aux différents signataires, qui partagent les mêmes valeurs, d’entrer plus facilement en contact les uns avec les autres et ainsi, de faciliter la mise sur le marché d’une offre bio complète et d’en augmenter la consommation.

En savoir plus sur la charte régionale “Il fait Bio dans mon assiette”

AME HASLE – Confortland 6 – BP 17- 35520 MELESSE – Tél. : 02 99 13 01 01 – Fax : 02 99 13 01 69 – qualite@amehasle.com  – www.amehasle.com

Partager cet articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Tout savoir sur cet(ces) adhérent(s) d’IBB :