Distribution spécialisée Bio en Bretagne : un réseau en croissance, à l’écoute de ses consommateurs

Initiative Bio Bretagne (IBB) réalise tous les 2 ans une enquête auprès des magasins spécialisés Bio en Bretagne. Objectif : faire un point sur la conjoncture (évolution des CA, freins au développement, concurrence) et appréhender leur perception de l’avenir. Pour l’enquête 2020* un focus sur l’impact de la 1ère période de confinement (17 mars-11 mai) était proposé.

Magasins Bio en Bretagne : toujours plus nombreux

La consommation de produits biologiques est en hausse partout en France et le réseau de la distribution spécialisée est un maillon essentiel pour répondre à la demande. En Bretagne on dénombre actuellement 169 magasins Bio, soit 10,5% de plus qu’il y a 2 ans et les projets d’ouvertures laissent présager une poursuite de cette croissance dans les prochains mois.

Selon le recensement effectué par IBB, plus des ¾ des magasins Bio bretons sont affiliés à un réseau (Biocoop, La Vie Claire, Le Grand Panier Bio,…) ou à un groupement de magasins indépendants (Accord Bio, BioMonde, Les Comptoirs de la Bio,…).

Un optimisme du secteur, malgré la concurrence

Même si les croissances de l’activité semblent plus mesurées que par le passé, les prévisions sont optimistes (86% des magasins répondants pensent que leur chiffre d’affaires va augmenter en 2020). La concurrence reste le frein n°1, principalement venant des réseaux de grande distribution, mais aussi parfois d’autres magasins Bio.

Témoin de l’optimisme du secteur, les projets ne manquent pas ! Que ce soient des agrandissements ou des ouvertures de magasins, des créations de drive, ou de rayons spécialisés,… les responsables de magasins sont majoritairement confiants dans l’avenir. Les prévisions de développement des équipes sont également intéressantes.

Période de confinement : de nouveaux consommateurs à la découverte des magasins Bio ?

Pendant le 1er confinement, près de 2/3 des magasins Bio répondants ont vu leur activité augmenter. Principales raisons évoquées : une augmentation du panier moyen (crainte du manque/stockage, plus de repas pris à la maison) et l’arrivée de nouveaux clients inquiets à l’idée de fréquenter une très grande surface ou désireux de s’orienter vers une alimentation jugée plus saine (préoccupation santé). Dans les semaines qui ont suivi, près de 24% des magasins répondants conservaient une progression de leurs ventes par rapport à “la normale” : certains consommateurs qui ne fréquentaient auparavant pas la distribution spécialisée Bio ont découvert et apprécié ses spécificités à l’occasion du confinement. La fidélisation de ces nouveaux clients est un enjeu pour les mois à venir.

Distribution spécialisée : des atouts à jouer !

La relation client est un atout majeur du secteur. Pendant le confinement les équipes se sont particulièrement impliquées auprès d’eux. Nombre de magasins ont assuré par exemple des livraisons à domicile, et même poursuivi ce dispositif à la sortie du confinement pour leurs clients les plus fragiles.

Etendue de l’offre produit, qualité, conseil, relation avec la clientèle, approvisionnement local,… : autant de spécificités que la distribution spécialisée devra continuer à mettre en avant, en continuant à innover pour se différencier. Des atouts à jouer !

*Enquête proposée en ligne à 164 magasins fin juin et complétée par 27 entretiens. TR : 40,8%

Voir le résumé des résultats de l’enquête

Pour en savoir plus sur cette enquête : fabienne.delaby@bio-bretagne-ibb.fr 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin