La Bretagne approche les 1000 PASS bio !

Accompagner l’installation et la conversion en agriculture biologique

Avec l’ambition de devenir leader du bien-manger et du bien-produire en Bretagne, la Région encourage les transitions vers une agriculture plus durable. Elle accompagne notamment les conversions et les installations en agriculture biologique via le PASS Bio qui permet d’évaluer et de consolider, techniquement, les projets d’installation.

Alors que le dispositif passera le cap des 1 000 PASS signés d’ici la fin de l’année, le Président de Région, Loïg Chesnais-Girard, et son Vice-président à l’agriculture et à l’agroalimentaire, Olivier Allain, se sont rendus, aux côtés de la FRAB et d’IBB sur une exploitation bio à Melesse.

13.4% des fermes bretonnes en agriculture biologique

Aujourd’hui, l’agriculture bio en Bretagne représente plus de 140 000 ha (52 000 en 2011) et 13,4% des fermes bretonnes (3 554 fermes bio) ce qui la place au 6e rang des régions françaises en nombre de fermes bio, d’après les derniers chiffres de la FRAB Bretagne.

Près d’une installation sur trois se fait en agriculture biologique (32% des installations aidées en bio en 2019).

Bientôt 1000 PASS bio accordés en Bretagne

La Région Bretagne a confié l’animation de ce dispositif à Initiative Bio Bretagne (IBB). IBB réceptionne les demandes et les oriente vers l’une des 7 structures habilitées à mener cet accompagnement : Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne, les Groupements d’Agriculteurs Biologiques (GAB) 22, 29, 35 et 56, BCEL Ouest et Eilyps.

Avec le PASS bio, la Région Bretagne finance l’accompagnement technique des exploitants dans leur réflexion. Le dispositif constitue ainsi un véritable outil d’aide à la décision et vise à assurer la réussite et la durabilité de ces conversions en intervenant à deux stades clés des projets des exploitants :

  • En amont, avec le PASS Bio “diagnostic conversion” qui permet de préparer et d’analyser la faisabilité d’une conversion vers la bio,
  • Après conversion, avec le PASS Bio “suivi conversion” qui offre un suivi et un appui technique dans les 3 premières années consécutives à la conversion.

Près de 1 000 PASS ont ainsi été accordés depuis 2011 à près de 800 exploitations différentes, certaines d’entre elles ayant pu bénéficier des deux volets du PASS, pour une surface totale équivalant à 66 000 hectares répartis sur l’ensemble du territoire breton.

En savoir plus sur le PASS Bio 

Votre interlocutrice : Maryline Le Ruyet – maryline.le.ruyet@bio-bretagne-ibb.fr 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Tout savoir sur cet(ces) adhérent(s) d’IBB :