La transformation de légumes Bio progresse encore en Bretagne

Compte-rendu de la journée Filières et Techniques dédiée aux légumes transformés (23 octobre 2013)

JFT-LegumesTransfo-23102013-Participants

 

Près d’une cinquantaine de personnes ont participé à cette journée Filières et Techniques dédiée aux légumes transformés Bio en Bretagne, organisée dans le Morbihan le 23 octobre dernier sur la ferme du Gaec Le Jeloux à Neulliac (56) et à la légumerie Bretagne Bio Equité à Pontivy (56).

 

Le point sur la filière “Légumes Bio”

La production bretonne

Avec 3 220 hectares en Bio, dont 110 ha en conversion, la Bretagne est la première région productrice de légumes Bio en France (21% de la production nationale) sur 600 fermes, soit 6,4% des surfaces bretonnes en légumes. Les surfaces certifiées Bio ont augmenté en 2012 de 9% suite aux conversions démarrées en 2009 et 2010.  En revanche, les surfaces en conversion ont reculé en raison d’une diminution du nombre d’installations en légumes (tous systèmes confondus). Les conversions / installations concernent plutôt le maraîchage sur de petites surfaces. Deux systèmes de production sont présents en Bretagne : le système en légumes plein champ sur plus de 4 hectares et le système en maraîchage diversifié sur moins de 4 hectares. Le premier  commercialise majoritairement en filière longue (plus de 85% de la production totale) et le second majoritairement  en filière courte.

OrgaFiliereLegumesFraisBio-BZH-012014Schéma de l’organisation de la filière “Légumes frais Bio” (1ère mise sur le marché). Mise à jour 01/2014

Les principales productions bretonnes sont les choux-fleurs (530 ha), les choux (390 ha), les pommes de terre (340 ha), les artichauts (310 ha), les échalotes (130 ha), les poireaux (60 ha). Les haricots (80 ha) et les petits pois (60 ha) sont principalement destinés à la transformation. Le volume de production des principales organisations économiques de producteurs dépassait 30 000 tonnes de légumes Bio en 2012 (soit une progression de plus de 30%  par rapport à 2010).  La première mise sur le marché des légumes frais Bio s’effectue grâce à une quarantaine d’expéditeurs.

La transformation des légumes Bio

Une partie des légumes est transformée par environ 45 préparateurs (traiteurs, industries agro-alimentaires, conserveries, restaurants, légumeries…) situés en Bretagne. Plus de 6 000 tonnes sont dédiées aux légumes industrie en Bretagne. Les principaux acteurs de la filière sont Ardo, Bretagne Bio Equité, Delivert, Dujardin, Gelagri,  Kerlys, la légumière, la SILL, Stalaven, l’UFM… qui offrent une large gamme de produits allant des légumes de 4ème gamme aux potages, en passant par les légumes surgelés, les conserves, les plats préparés Bio.

La distribution des légumes Bio

Les fruits et légumes représentaient 16,5% de la valeur des ventes des produits Bio en 2012, au niveau national sur l’ensemble des circuits de distribution. La valeur des ventes au détail des fruits et légumes Bio était évaluée à 661 millions d’euros en 2012 par l’Agence Bio. En 2012, les grandes surfaces alimentaires (GSA) détenaient 47% des parts de marché des produits Bio (tous produits confondus) mais la distribution des fruits et légumes était caractérisée  par une distribution majoritairement dans  les magasins spécialisés Bio (42% des fruits et légumes Bio). Les GSA représentaient 32% du marché et la vente directe 26%. Enfin, malgré l’offre décalée au printemps en raison des conditions climatiques, la consommation de fruits et légumes Bio a continué d’augmenter en 2013. (Kantar worldpanel sur 14 fruits et légumes Bio, juin 2013).

En savoir plus… Organisation de la filière “Légumes Bio bretons”

 

Le GAEC Le Jeloux, de la production animale à la production végétale

Installé en 1977, Gilbert Le Jeloux a élevé des vaches laitières sur la ferme pendant 20 ans. Il est passé en Bio en 1980 puis a remplacé les vaches laitières par des vaches allaitantes en 1997.

JFT-LegumesTransfo-23102013-ParcelleBle Il cultive aujourd’hui la ferme de 42 hectares avec son fils et sa femme (2,7 UTA) en polyculture sans élevage. Les principales cultures sont les pommes de terre (10 ha), le blé (13 ha) puis le maïs, le lupin, la féverole, le blé noir et près de 2,5 hectares de haricots, livrés à la Cecab / UFM. Avant d’effectuer un tour des parcelles, Gilbert Le Jeloux est notamment intervenu sur les itinéraires techniques des cultures de haricot et de pommes de terre.

Visite de parcelle de blé d’hiver

Repères… Présentation du GAEC Le Jeloux

L’itinéraire technique de la culture de haricots

La culture de haricots s’insère dans une rotation : haricot –  pommes de terre – blé d’hiver – maïs – haricot. La variété semée est Jagger. En 2013, la préparation du sol a démarré à partir du 23 février par le broyage des cannes de maïs. Plusieurs étapes  s’enchainent ensuite : déchaumage (cover crop), apport de fumier / compost, rotalabour, canadien / herse-étrille, faux semis détruit à la herse étrille, affinage du lit de semence (vibroculteur / rouleau), actisol et semis au combiné.

Le semis a été réalisé par une entreprise le 3 juillet à 365 000 plants / ha. La récolte a été effectuée le 12 septembre et, malgré un été sec, elle a atteint 7 tonnes / ha.

La fertilisation est réalisée avec du fumier de bovin ou compost végétal (15 T / ha), complété d’une fertilisation foliaire à base de purin de consoude / ortie (15 j après semis puis 15 j après) et de silice organique (pour la résistance au manque d’eau).

Le désherbage est l’un des principaux freins techniques de cette culture. Il se décompose en plusieurs interventions avec un passage de houe rotative 5 jours après la levée, puis un 2ème passage 9 jours après levée. 15 jours après la levée, la herse étrille a été utilisée et la bineuse fin juillet. Enfin un passage au sécateur a été nécessaire pour éliminer les chénopodes.

En savoir plus… Itinéraires techniques en légumes de plein champ (Haricot, Pomme de terre) – GAEC Le Jeloux (intervention du GAB 56)

Bretagne Bio Equité : une légumerie Bio dédiée à la restauration hors domicile

L’après-midi s’est poursuivi à Pontivy au sein l’entreprise Bretagne Bio Equité (BBE). Cette légumerie transforme, pour les professionnels de la restauration hors domicile, 35 variétés de fruits et légumes Bio (4ème gamme), découpés en cubes, rondelles, bâtonnets, fleurettes ou râpés, émincés avant d’être conditionnés sous vide en mono produits ou en mélanges. BBE s’approvisionne en légumes Bio auprès d’un groupement de producteurs (APFLBB) et auprès de producteurs indépendants de la région de Pontivy.

La production annuelle avoisinera 165 tonnes de produits transformés à la fin de l’année 2013. Les perspectives pour les années à venir sont encourageantes : entre 400 à 500 tonnes fin 2014 – 800 à 1 000 tonnes fin 2015 / courant 2016.

La distribution et la vente sont réalisées par l’intermédiaire de grossistes vers une quarantaine de collectivités clientes en Bretagne et quelques autres en dehors de la région, notamment en région parisienne.

          JFT-LegumesTransfo-23102013-FacadeBBE             JFT-LegumesTransfo-23102013-BBE-Produits

Présentation de la légumerie 100% Bio Bretagne Bio Equité avant la visite de l’entreprise
Jackie Garnier et Sébastien Abgrall (Bio Bretagne Equité) présentent leur gamme de légumes Bio en 4ème Gamme conditionnés (sous sac plastique sellé ou sac plastique sous atmosphère modifiée / Aligal1, ou sous poche sous vide plastique alimentaire)

Contact : Goulven OILLIC – Tél. : 02 99 54 03 23 – goulven.oillic@bio-bretagne-ibb.fr 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin