Colloque “Peut-on se passer du cuivre en protection des cultures biologiques ?”

Colloque de restitution d’expertise scientifique collective

16 janvier 2018 – 13h30 à17h30 – Espace Grenelle – SNHF – Paris

Colloque de restitution de l’expertise scientifique collective conduite par l’Inra à la demande de l’Institut Technique de l’Agriculture Biologique (ITAB) et du Métaprogramme “Gestion durable de la santé des cultures” (SMaCH) de l’Inra.

Programme et inscription (gratuite dans la limite des places disponibles)

Le cuivre est utilisé, en agriculture biologique (AB) contre diverses maladies fongiques mais aussi bactériennes, en particulier sur les cultures fruitières et légumières. Il constitue la seule matière active à effet fongicide fort et gamme d’action large homologuée en AB.

Son usage est néanmoins de plus en plus questionné au regard de ses effets néfastes sur la vie du sol et de la biodiversité. Il en découle des restrictions réglementaires d’usage croissantes (plafonnement des doses autorisées). Les producteurs biologiques, qui ne peuvent pas recourir à des fongicides de synthèse, dont donc besoin de solutions alternatives.

C’est pourquoi l’Institut Technique de l’Agriculture Biologique (ITAB) et le Métaprogramme “Gestion durable de la santé des cultures” (SMaCH) de l’INRA ont, conjointement, commandé une expertise scientifique collective (ESCo) intitulée “Peut-on se passer du cuivre pour la protection des cultures biologiques ?”. Mobilisant une dizaine d’experts, ce travail vise à réaliser une synthèse pluridisciplinaire et critique des connaissances scientifiques et techniques disponibles sur ce sujet. Il va permettre d’identifier les acquis scientifiques sur les alternatives au cuivre en agriculture et de faire émerger les questions non résolues ainsi que des pistes de recherche pour y répondre.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin