Cultures Bio : plus d’antioxydants, moins de cadmium et de résidus de pesticides

Les résultats d’une méta-analyse de l’Université de Newcastle

L’existence de différences nutritionnelles fait fréquemment l’objet de débats au sein de la communauté scientifique.

Des chercheurs de l’Université de Newscatle en Angleterre, en collaboration avec de nombreux scientifiques d’autres pays, ont réalisé une méta-analyse sur 343 publications dans des revues à comité de lecture. Elle met en évidence des différences notables et statistiquement significatives de composition entre produits issus de cultures Bio et non Bio.

Les taux d’antioxydants* tels que les polyphénols (acides phénoliques, flavanones, stilbènes, flavones, flavonols et anthocyanes) ont notamment été trouvés sensiblement plus élevés dans les cultures ou préparations à base de cultures biologiques.

La fréquence de détection de résidus de pesticides s’est révélée être quatre fois plus élevée dans les cultures conventionnelles. Celles-ci contiennent également selon l’étude, des concentrations sensiblement plus élevées en cadmium (métal toxique).

Des différences significatives ont également été mises en évidence pour d’autres composants tels que des minéraux ou des vitamines.

L’étude conclut, en moyenne, sur l’ensemble des régions et des saisons de production, à une teneur plus élevée d’antioxydants, une teneur moindre en cadmium et à une incidence plus faible en résidus de pesticides des cultures issues de l’agriculture biologique en comparaison de celles issues de l’agriculture conventionnelle.

Télécharger la publication : Higher antioxidant and lower cadmium concentrations and lower incidence of pesticide residues in organically grown crops: a systematic literature review and meta-analyses

* les anti-oxydants sont réputés pour leurs effets bénéfiques sur la santé. Ils suscitent de plus en plus d’intérêt pour la prévention et le traitement de certaines maladies, notamment les maladies cardiovasculaires, des maladies neuro-dégénératives et de certains cancers.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin