Filière Grandes Cultures, légumes secs bio : une source de protéines en développement

Initiative Bio Bretagne, Inter Bio Pays de Loire et Bio Centre, associations Bio à caractère interprofessionnel du Grand Ouest, proposaient jeudi 17 mars une conférence sur les légumes secs biologiques dans le cadre du SIVAL 2022.

Les légumineuses : indispensables dans les rotations et vraie alternative alimentaire

Pour Fanny Lemaire, Présidente Inter Bio Pays de Loire, “cette conférence est une bonne occasion de réfléchir sur la place des légumineuses dans la filière grandes cultures. Elles sont en effet indispensables dans les rotations de cultures en présentant l’avantage de fixer l’azote de l’air dans les sols permettant ainsi de se passer de tout ou partie des engrais.

Elles constituent également une vraie alternative alimentaire pour l’Homme en permettant de diversifier les sources de protéines et ainsi de participer à l’amélioration de l’équilibre alimentaire global.”

Des surfaces en augmentation

Au niveau national, les surfaces de légumineuses bio ont augmenté de plus de 4800 hectares par an entre 2016 et 2020. Aujourd’hui ce sont 28000 hectares qui sont cultivés, répartis entre plus de 2600 producteurs. Les lentilles représentent 66% de la production, les pois chiches 26%, les haricots secs 5% et les autres légumes secs 3%.

LEGGO : Des légumineuses à graines dans le Grand Ouest ?

L’ambition du projet LEGGO est favoriser l’organisation collective des acteurs du Grand Ouest (Bretagne, Pays de la Loire, Centre Val de Loire et Normandie) pour relocaliser le marché des protéines végétales à destination de l’alimentation humaine.

Ce territoire représente aujourd’hui 31 % de la production nationale de graines protéagineuses, 18 % de la production de légumes secs et 46 % de la production nationale de haricots à écosser et demi-secs (grâce au bassin Vendéen).

Télécharger les présentations

Intervenants : Fanny LEMAIRE, Présidente Inter Bio Pays de Loire, Goulven OILLIC (IBB), Vincent BOUDET (Chambre d’Agriculture).

Une présentation de la CAVAC, de AGRO LOGIC, du GIE légumes secs Bio de Vendée et de  AVENIA et VEGE’TOQUE complétait les interventions, suivie d’une table ronde permettant d’échanger sur les différentes problématiques et perspectives de la filière.

Pour en savoir plus : Goulven Oillic, Coordinateur “Filières, Restauration Collective, Etudes et Développement Economique” – goulven.oillic@bio-bretagne-ibb.fr

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin