[Restauration collective] Commission restauration collective Bio d’IBB

Vendredi 8 novembre 2019

Comme chaque année, les membres de la commission se sont donnés rendez-vous afin de faire le point sur les projets passés et à venir d’IBB en restauration collective. Composée de 16 entreprises adhérentes, cette réunion permet de développer des projets transversaux, de faire un point sur le développement des marchés et sur les activités d’IBB liées à la restauration collective. Elle permet également de découvrir une entreprise adhérente. Cette année, l’Atelier de l’Epicerie, membre de la commission présentait son activité en partenariat avec la Tournée verte et LIGER.

Présentation de LIGER, La Tournée Verte et L’Atelier de l’Epicerie

LIGER (Locminé Innovation, Gestion des Énergies Renouvelables). LIGER est un concept innovant d’orchestration de différentes énergies renouvelables, il est le 1er site en France à coupler chaudière bois et unité de méthanisation.

Après une présentation de la structure d’accueil, La Tournée Verte et L’Atelier de l’Epicerie ont pu présenter leurs activités de récupération des excédants de productions agricoles Bio, de transformation et de distribution. Les tournées de collecte des “déchets” agricoles sont entièrement effectuées en camion au bioGNV, un carburant fabriqué par LIGER. La Tournée Verte, entreprise de transport responsable, collecte les excédants pour l’Atelier de l’Epicerie qui les transforment en une gamme de conserves, produits surgelés, etc. Les produits de l’Atelier de l’Epicerie sont ensuite vendus chez les producteurs ou en magasins spécialisés.

La loi EGalim, quels impacts sur la filière ?

Les membres de la commission restauration collective ont échangé sur l’évolution de la filière et de leurs activités depuis le vote de la loi EGalim en octobre 2018 et l’objectif d’introduction de 20% de Bio dans les repas d’ici 2022. Les entreprises bretonnes constatent l’augmentation de la demande en produits Bio dans les marchés publics et en restauration collective en général pour l’ensemble des productions. Cependant, certains produits comme la viande Bio sont moins impactés que les fruits, légumes et le pain par exemple. Les restaurants privilégies souvent les produits dont la différence de prix entre le Bio et le conventionnel est moins élevée pour se lancer dans la démarche.

Participez aux Rencontres Pro et Bio 2019 : Le Bio en Restauration Hors Domicile !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin