Vers une alimentation 100% AB en élevage porcin biologique

Les acteurs de la filière fortement mobilisés à Rennes, pour la 1ère restitution collective de 4 programmes de recherche

Rennes, le 20 mai 2014

Le sujet de l’alimentation 100% biologique des porcs est actuellement au centre de nombreux débats : il mobilise et questionne tous les acteurs de la filière porcine biologique, en quête de solutions, de l’éleveur au distributeur, en passant par les fabricants d’aliments du bétail et les transformateurs. Il inquiète également, car l’enjeu, qui consiste à remplacer les 5 % de matières premières conventionnelles riches en protéines actuellement utilisables par dérogation, par des matières premières biologiques, est prépondérant pour le développement de cette filière dans les années à venir.

Pour aider à cette transition – pour mémoire la dérogation prend fin au 31 décembre 2014 – plusieurs programmes de recherche ont été initiés à partir de 2010. Les 4 principaux, qui se sont achevés cette année – programmes CASDAR ProtéAB (IBB) et PorcBio (IFIP), programme régional Pays de la Loire Monalim Bio (CRA Pays de la Loire) et programme européen Core Organic ICOPP (ITAB) – ont fait l’objet d’une 1ère restitution, à Rennes, le 20 mai 2014.

ColloquePorc-20052014

Les 82 participants* ont assisté à plusieurs sessions tout au long de cette journée. Le temps laissé aux échanges était conséquent, car les questions sont nombreuses. Elles portent sur des aspects zootechniques (ex : quelles conséquences du passage au 100% AB sur la croissance des animaux, sur la consommation d’aliments ? Quelle appétences des nouvelles matières premières AB identifiées ?…), économiques (ex : quel surcoût entre un aliment 95 % AB et un aliment 100% AB ?…), de marché (ex : quels disponibilités et coûts des matières premières, et quelles conséquences sur leur incorporation dans les aliments composés industriels ?) ou encore agronomiques (ex : quelles espèces / variétés de protéagineux cultiver ? Comment résoudre les nombreux freins techniques à leur production ?…).

*dont 12 éleveurs, 22 opérateurs économiques de l’alimentation animale, 9 groupements de producteurs, 12 issus de la recherche/développement, 21 conseillers techniques

 

Les résultats présentés sont consultables dans les Actes de cette journée et les présentations sont disponibles ci-dessous.

Programme de la journée

Session « Introduction – contexte »

Session « Alimentation animale »

Session « Ouverture européenne »

Session « Produire et utiliser des légumineuses à graines »

 

En conclusion de cette journée, Jacques Cabaret (INRA) et Denis Paturel (administrateur IBB) ont dressé le bilan d’un avancement conséquent sur le sujet de l’alimentation 100% AB. Des solutions techniques encourageantes ont été mises en avant, et la mobilisation des acteurs de la recherche-expérimentation, en collaboration avec les opérateurs de la filière, reste de mise. Il reste néanmoins de nombreuses pistes de recherche à approfondir, de nombreuses hypothèses à tester. De nouveaux projets devraient donc vraisemblablement voir le jour dans les mois à venir.

Contact :Stanislas LUBAC – Coordinateur du programme de recherche régional – C.I.R.A.B. / IBB – Tél. 02 99 54 03 33 – stanislas.lubac@bio-bretagne-ibb.fr 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin